Qu’est-ce que le triangle d’exposition en photographie ?

photographie triangle d'exposition : Qu’est-ce que le triangle d'exposition en photographie ?

Fini le Mode automatique, vous voulez photographier avec les réglages manuels pour ça, vous devez comprendre les bases de la photographie, le triangle d’exposition !

SOMMAIRE

  1. Qu’est-ce que l’exposition ?
  2. La vitesse d’obturation
  3. L’ouverture du diaphragme
  4. La sensibilité ISO
  5. Le triangle d’exposition

Qu’est-ce que l’exposition ?

L’exposition en photographie, est la combinaison de trois réglages qui gère la Luminosité de la prise de vue. Pour avoir une maîtrise totale de ces réglages, il est préférable de choisir un boîtier reflex, car ils vous permettent d’utiliser le mode manuel. La schématisation de ces trois réglages est appelé le triangle d’exposition, c’est trois réglages sont :

  • La vitesse d’obturation ;
  • L’ouverture du diaphragme ;
  • La sensibilité ISO.

Ces trois Paramètres d’exposition vont déterminer la quantité de lumière qui interagit avec votre capteur (en numérique) ou de votre pellicule (en argentique).

En photographie, si une image a reçu trop de lumière, on dirait de celle-ci qu’elle est surexposée et que les blancs sont cramés. À l’inverse si une photographie reçoit trop peu de lumière, on dira qu’elle est sous-exposée et que les noirs sont bouchés vous devez trouver la bonne exposition pour faire des photos bien exposées.

une image de trois point de vue : exposé surexposer et sous-exposé.

La vitesse d’obturation

Pour faire simple la vitesse d’obturation est un système mécanique appelé obturateur qui se trouve soit dans votre appareil photo ou dans votre objectif pour certains modèles certains appareil permettent de faire ça automatiquement, on appelle ce mode la priorité vitesse ce principe est l’un des trois pilier du triangle d’exposition.


Cet obturateur est une sorte de volet qui bloque la lumière pour ne pas la faire rentrer dans votre appareil, lorsque que vous prenez une photo cet obturateur va se lever un certain temps pour laisser entrer la lumière.


Sur certains Boîtiers, on peut régler la vitesse d’ouverture de l’obturateur. Plus l’ouverture est longue plus la lumière va rentrer sur le capteur (en numérique) ou sur la pellicule (en argentique). À l’inverse plus le temps d’ouverture est court moins la lumière va rentrer.

Dans l’image ci-dessous, vous allez retrouver les différentes vitesses d’obturation.

les différentes vitesses d’obturation.

Un temps de pose court permet de figer le mouvement.

Point important à savoir si vous avez une Pose longue et que votre sujet est en mouvement votre sujet risque d’être flou, on appelle ça le flou de bougé, il faut savoir également que si votre Temps de pose est trop long et que vous faite une photo à la main votre photo risque d’être flou également, vous devrez donc utiliser un trépied. chaque partie du triangle d’exposition possèdent ses contraintes.

On dit généralement de ne pas descendre en dessous de 1 / 60 seconde à main levée si vous avez tendance à trembler essayer de ne pas descendre en dessous de 1 / 125 seconde.

Comme vous l’aurez compris ce réglage a des limites et pour contrer ces limites vous devez jauger avec les autres réglages donc passons à la suite.

L’ouverture du diaphragme

Le diaphragme deuxième pilier du triangle d’exposition, est également un mécanisme qui permet de régler la lumière qui rentre dans votre appareil photo, il se trouve généralement dans votre objectif, certains appareil permettent de faire ca automatiquement on appel ce mode la priorité ouverture.

Ouverture du diaphragme - les différentes ouvertures

Lorsque les lamelles sont complètement rentrées on dit que votre diaphragme est ouvert, sur le marché la plus grande ouverture la plus commune est f/1.2 et f/1.4.

 À l’inverse lorsque les lamelles sont complètement sorties on dit que le diaphragme est fermé, les plus grandes fermetures communes sont f/32 et f/22.

Comme pour la vitesse d’obturation ce réglage a c’est spécificité, il faut savoir que plus le diaphragme est ouvert plus la notation « f/… » est petite et plus un flou d’arrière-plan va apparaitre c’est ce qui va déterminer la Profondeur de champ et la taille de la zone de netteté.

l'influence du diaphragme sur le flou d'arrière plan ou flou artistique.

Le flou d’arrière-plan crée par le diaphragme est aussi appelé flou artistique, en photographie on utilise ce flou pour détacher le sujet du fond de votre image, il est très souvent utilisé en portrait puisque il donne une impression de forte netteté c’est ce qu’on appel le piqué, même si ce n’est pas la seule manière de mettre en avant votre sujet.

Le flou est plus ou moins présent en fonction de votre focale un Zoom de 85 mm à un flou plus présent qu’un grand angle de 14 mm à la même ouverture !

ATTENTION : une grande ouverture de diaphragme comme f/1.2 peut s’avérer compliquer pour faire la mise au point surtout si vous n’avez pas d’autofocus.

Vous l’aurez compris chaque réglage ont leurs contreparties à toujours prendre en compte le réglage du diaphragme à la contrepartie la moins contraignante contrairement à la sensibilité ISO qui à une contrepartie souvent fuie par les photographes.

La sensibilité ISO

La sensibilité ISO dernier pilier du triangle d’exposition, appelé ISO sur les appareils photo numériques et parfois ASA sur les Boitiers argentiques est simplement la sensibilité du capteur sur les appareils numériques et des pellicules sur les appareilles argentique.

Ici encore la notation des ISO se fait sous forme d’échelle qui commence en bas avec une petite sensibilité à la lumière de 25, 50 et 100 ISO et en haut avec une grande sensibilité à la lumière de 256.000, 128.000 et 64.000 iso.

Les différentes sensibilités ISO de 100 ISO à 12 800 ISO.

En argentique les ISO ou ASA n’était pas souvent pris en compte puisque cela dépend de la pellicule, car une pellicule de 800 ISO doit être exposée comme une pellicule de 800 ISO, il est toute foi possible de l’exposer à plus ou à moins, mais vous êtes obligé d’appliquer les changements à toute votre pellicule vous ne pouvez pas exposer une photo à 800 ISO et la suivante à 400 ISO, pour des raisons simplicité au développement.

En numérique cependant cela change complètement puisque là on parle de la sensibilité du capteur et par conséquent vous vous pouvez la changer électroniquement à votre guise.

Toutefois il existe quand même caractéristique propre à la sensibilité ISO, que la plupart su temps les photographes essayent de fuir, on nomme cela le bruit numérique. Ce phénomène arrive lorsque vous voulez monter trop dans les ISO, cela dépend bien sûr de votre appareil les appareils professionnels permettent souvent de monter jusqu’à 64.000 ISO sans grande difficulté.

Le bruit numérique : altération de l'image quand on monte dans les ISO.
Le bruit numérique : altération de l’image quand on monte dans les ISO.

En argentique aussi le même phénomène peut arriver là on parlera de grains dans l’image.

Maintenant que nous avons parlé des trois grands réglages de votre appareil photo, je vais vous expliquer comment combiner les trois de façon optimale avec le triangle d’exposition.

Le triangle d’exposition

Le triangle d’exposition est une méthodologie qui permet de régler l’exposition de votre image de la manière la plus efficace en utilisant les trois réglages :

  • Vitesse d’obturateur.
  • Ouverture du diaphragme
  • Sensibilité ISO.

Pour faire simple le but est d’utiliser tous les réglages ensemble pour éviter les « inconvénients de chacun », pour imager mes propos je vais vous montrer quartes images qui ont la même exposition et pourtant des réglages diffèrent.

Triangle d'exposition et ses trois variantes la vitesse, l'ouverture et la sensibilité.

Vous pouvez remarquer que l’exposition est la même sur toute pourtant du triangle d’exposition sur la première image on est à 800 ISO et sur la quatrième nous somme à 6400 ISO. Si vous regarder attentivement vous pouvez également remarquer que la quatrième contient du bruit et que le premier non, en revanche la première a un flou d’arrière-plan.

Ici si je devais choisir les bons réglages je prendrais la deuxième, car je veux mettre mon sujet en valeur et je ne veux pas de bruit, la première pourrait être un bon choix également, mais une ouverture trop grande peut vous compliquer la tâche lorsque vous voulez faire une mise au point correctement.

Là vous allez surement me dire : « Mais comment trouver ces réglages ? »

En réalité c’est très simple il vous faut une cellule et heureusement pour vous tous les appareils en ont une, sauf les vieux appareils argentiques qui ont souvent une cellule endommagée.

La plupart du temps votre cellule ressemble à ça souvent elle se trouve dans le Viseur :

curseur d'exposition sur les appareil photo

Et pour avoir une image bien exposée il suffit à l’aide de votre molette de réglage d’avoir le petit curseur sur le 0, c’est aussi simple que ça, enfin oui et non là ou ça ce complique c’est que si vous faite comme ça vous aurez une image bien exposée pour votre appareil, mais pas pour vous je vais vous expliquer avec cette image :

la différence entre l'exposition de l'appareil et votre exposition.

Sur cette image voilà deux photos une correctement exposée pour mon appareil et l’autre bien exposée selon mes envies, et voilà le mot le plus important tout doit dépendre de votre envie ici je voulais mettre en valeur les yeux du sujet en diminuant l’impacte du fond sur l’image ce qui donne une ambiance à l’image, et pour cela j’ai sous-exposé volontairement mon image.

La seule chose auquel il faut faire attention c’est la lecture de votre image là c’est un portrait on doit comprendre que le sujet de votre image c’est Justin qui a bien voulu se prêter aux jeux, voici d’ailleurs son Instagram.

Pour conclure quand vous décider de faire vos réglages de façon manuels vous devez toujours réfléchir à la meilleure combinaison, pour éviter le flou de bouger d’une vitesse d’obturation trop lente, le bruit numérique d’une sensibilité trop grande ou d’une floue d’arrière-plan. Bien sûr tous ses inconvénients n’en sont pas vraiment tout dépend de ce que vous voulez faire si vous voulez une impression de mouvement vous pouvez utiliser une vitesse plus lente si vous le maitrisé, si vous voulez détacher votre sujet de l’image vous pouvez utiliser le flou artistique grâce à une grande ouverture de diaphragme et vous pouvez utiliser le bruit pour donner une ambiance a votre image grâce à une grande sensibilité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

*

code